Des repreneurs révèlent le potentiel d’une PME … après cession !

Des repreneurs révèlent le potentiel de votre PME … après cession !

Des repreneurs peuvent révéler le potentiel de votre PME, … après cession.
(version podcast, à écouter, ou télécharger (clic droit) en bas de l’article)

C’est quand même dommage pour vous, cédant !

Les 2 témoignages que je vais vous faire partager démontrent bien l’intérêt pour vous, futur cédant, d’anticiper votre cession en corrigeant dès maintenant les faiblesses de votre PME.

Car vous en tirerez forcément un meilleur parti pour votre cession.

Ces 2 repreneurs viennent d’être distingués par les 7èmes Trophées CRA de la Reprise, au dernier Salon des Entrepreneurs à Paris.

Comment sauver un savoir faire technique pointu par un nouvel élan commercial

Trophée Industries : C’est le cas de la société Solarmtex reprise par Yann Ilacqua, en 2010.

Spécialisée dans la fabrication de textiles techniques pour l’Armée (ex : des parachutes), cette société était au bord du dépôt de bilan lorsque le repreneur s’y est intéressé.

  • N’attendez pas la dernière commande pour déclencher un sursaut commercial

L’entreprise était en difficultés, alors que son propriétaire était sur le point de la céder. Les commandes diminuaient de mois en mois.

Lorsque Yann s’y intéresse et commence à s’intégrer à l’entreprise, … les caisses sont vides et les salaires du mois échu ne peuvent être payés …

Ecoutez son témoignage :

  • Ne comptez pas trop sur l’innovation ! Maintenez votre savoir faire existant en le développant commercialement, même, et surtout, avant cession

Au delà du dynamisme d’un jeune commercial prêt à parcourir les routes pour faire valoir ce savoir faire pointu, la prudence consiste d’abord créer à nouveau de la valeur avec l’existant.

Une fois cette base consolidée, il sera alors possible d’aller plus loin, mais avec des réserves.

Comment développer des talents originaux de créatifs par de l’organisation et de l’ambition bien gérée

Trophée Services : La société Muzéo, reprise par Eric Angiboust en 2010 également.

Muzéo est spécialisée dans la reproduction d’œuvres artistiques pour la décoration intérieure d’hôtels et restaurants. Créée quelques années plus tôt, les 2 gérants ont développé un vrai savoir faire pour répondre aux demandes pointues des clients et réaliser les reproductions sur différents types de supports.

Mais certains projets n’étaient pas rentables.

Et la société n’avait pas beaucoup de moyens de développement.

  • Une idée innovante peut stagner parce que mal gérée

Le diagnostic d’Eric, le repreneur, ayant une expérience marketing d’un grand groupe de distribution, est rapide : manque d’organisation avant tout.

Il propose et convainc les équipes, passionnées par leur métier, de travailler en mode projet. Et alors tout change ….

  • Une vision de l’avenir peut conduire à un véritable développement prometteur

Une fois l’entreprise remise sur les rails de la réussite, son développement devient alors possible.

Mais pour cela il faut avoir une vision de ce que le marché attend, et des capacités de l’entreprise à y répondre, moyennant des investissements.

Regardez, c’est du vécu!

Conclusions :

1)  Il n’est jamais trop tard pour diagnostiquer vos faiblesses relatives dans votre activité. Mais alors il faut y remédier tout de suite, et, en tout cas, bien avant de songer à céder.

2) Ne limitez pas le potentiel de votre entreprise par absence de recrutement de profils complémentaires, … à condition d’avoir une vision du développement futur de votre PME !

Merci pour votre attention.

A la semaine prochaine.

Jacques Jourdy.

Vous savez qu’il ne faut pas attendre qu’un repreneur révèle le potentiel de votre PME … après cession !